Comme vous avez pu le voir depuis le début de ce blog, j’insiste sur le fait que les paris sont un investissement. Comme tout bon investisseur, je souhaite gagner de l’argent en gérant au mieux mes mises en fonction de mon indice de confiance mais également en sécurisant au maximum mes pronostics pour limiter le risque !! Ce dernier point est une nouvelle fois important, le but étant de parier pour gagner !

Pourquoi sécuriser ses pronostics ?

L’investissement dans les paris sportifs est de loin le plus rentable. En effet, il est rare d’investir en bourse, dans de l’immobilier, dans une entreprise… et d’obtenir une rentabilité énorme de 200, 300 voir 400% sur un seul placement !

Non, je n’essaie pas de vous faire rêver !! Lorsque vous placez votre argent sur une cote à 2, cela fait bien une rentabilité de 200% sur ce placement, s’il est gagnant. Bien évidement, maintenir cette performance sur le long terme est très compliquée. Il faudrait pour cela gagner 100% de ces paris.

Or gagner 100% de ces paris est impossible, celui qui vous dira le contraire est un escroc ! Il n’y pas de méthode miracle, pas de paris 100% sûr, pas de paris dit « fixed » ! Attention, j’en entends déjà dire :

Mais bien sur que si, avec les surebet !! On est sûr de gagner à 100% ! C’est le principe même de ce type de pari.

Je vous laisse dans ce cas lire cet article dans lequel je vous explique pourquoi je ne vous les recommande pas !

Nous avons tous l’envie d’être gagnant sur le long terme, de se faire un revenu complémentaire et comme tout investissement lorsque le placement est risqué les chances de pertes sont grandes.

Mais l’appât du gain étant fort, la majorité des parieurs misera sur un résultat sec, des combinés, des systèmes pour obtenir la cote la plus importante possible. Ceci a comme unique conséquence : la destruction de leur capital.

Et le capital est la chose la plus importante, le conserver est le nerf de la guerre. C’est pour cela que la majorité des parieurs gagnants sécurise leurs pronostics.

La rentabilité de ce placement nous permet d’en « sacrifier » une partie pour augmenter nos chances de réussites, de préserver et surtout développer notre bankroll !!

Comment sécuriser ses pronostics

1 – Analysez !

Plusieurs solutions et techniques sont possibles mais le premier point très important est d’analyser la rencontre ! Aucun placement ne doit être fait sans avoir analysé le match de façon attentive et détaillé.  J’en vois beaucoup autour de moi parier sur le favoris sans chercher plus loin, sans adapter leur mise, sans comprendre pourquoi ils ont perdu leur pari précédent.

Okay ! Même en analysant correctement un match, vous pouvez perdre votre mise. C’est le sport ! S’il ne suffisait que d’une bonne analyse pour être gagnant, cela ferait un moment que nous serions tous indépendant financièrement et que les bookmakers auraient fermé boutique.

Personnellement, une fois que j’ai présélectionné les matchs aux cotes intéressantes, je commence à analyser, et éliminer tout ce qui me parait trop compliqué pour ne garder que les plus probables aux meilleurs cotes. Un article arrivera bientôt sur ce sujet.

Avec ce premier point vous éviterez de nombreuses déconvenues !

2 – Aucun combiné ou système

C’est le sujet de la règle 6. Comme vous pouvez vous en douter c’est l’extrême opposé de la sécurisation ! Ici on augmente le risque pour avoir la cote la plus importante. Les gains espérés sont donc beaucoup plus important mais les probabilités de gagner sont énormément diminuées.

3 – Les paris remboursés

Un exemple vaut mieux qu’un long discours, prenons le pronostic n°67 entre Rennes et Reims :

Nul remboursé si Rennes coté à 1,64, avec une mise de 0,24u sur Nul (3,45) chez Unibet et 0,26u sur Rennes (1,91) chez Unibet, mise totale 0,5u 

Trois scénarii possibles :

  • Match nul : le pronostic est gagnant ! Donc avec une mise totale de 0,5u nous remportons 0,24u x 3,45 – 0,5 = 0,32u. (mise sur match nul x cote match nul – mise totale)
  • Victoire de Rennes : le pronostic est remboursé. Nous ne perdons donc pas d’argent : 0,26u x 1,91 – 0,5 = 0u
  • Victoire de Reims : le pronostic est perdant. Nous perdons donc la mise total de 0,5u.

Vous l’aurez donc compris, vous multipliez vos chances de réussite en diminuant le risque. L’inconvénient majeur est bien évidemment la diminution de la cote mais ne perdons pas de vue l’objectif principal : gagner de l’argent grâce aux paris sportifs.

Bien sûr pour obtenir la meilleure cote vous pouvez, enfin vous devez vous inscrire sur plusieurs bookmakers si ce n’est tous les bookmakers pour obtenir les meilleures cotes !

Voir le point 5 pour le calcul détaillé.

4 – Les paris double chance

L’intérêt de ce type de pari ne concerne que les 1N2. C’est un peu le même principe que le pari remboursé mais comme son nom l’indique,  on a deux chances sur trois de gagner mais la cote est une nouvelle fois diminuée.

Prenons un nouvel exemple, le pronostic°53 entre Toulouse et Nantes :

Nantes ne perd pas coté à 1,68, avec une mise de 0,53u sur Nul (3,15) chez unibet et 0,47u sur Nantes (3,60) chez unibet, mise totale 1u

Trois scénarii possibles :

  • Victoire de Nantes : le pronostic est gagnant ! Donc avec une mise totale de 1u nous remportons 0,47u x 3,60 – 1u = 0,68u (mise sur match nul x cote match nul – mise totale)
  • Match nul : le pronostic est gagnant ! Donc avec une mise totale de 1u nous remportons 0,53u x 3,15 – 1u = 0,68u
  • Victoire de Toulouse : le pronostic est perdant soit une perte totale d’1u.

Bien sûr pour obtenir la meilleure cote vous pouvez, enfin vous devez vous inscrire sur plusieurs si ce n’est tous les bookmakers pour obtenir les meilleures cotes !

Voir le point 5 pour le calcul détaillé.

5 – Calcul paris remboursé et double chance

Trois solutions pour calculer vos mises pour réaliser vos propres paris remboursés ou double chance sur l’ensemble des bookmakers !

1ère solution : 

Vous pouvez faire le calcul à la main, voici les formules :

[sociallocker id=1942]

Remboursé si nul :

  • Mise pour rembourser le pari = mise totale / cote pour remboursé
  • Mise pour gagner = mise totale – mise pour rembourser le pari
  • Cote réelle = Cote pour gagner * mise pour gagner / mise totale

Double chance :

  • Mise 1 pour gagner = cote 2 / (cote 1 + cote 2) * mise totale
  • Mise 2 pour gagner = cote 1 / (cote 1 + cote 2) * mise totale
  • Cote réelle = mise 1 * cote 1 / mise totale ou mise 2 * cote 2 / mise totale
[/sociallocker]

2nde solution :

Vous pouvez utiliser mon fichier excel qui le fait automatiquement en remplissant l’encadré ci-dessous :

[box type= »shadow » align= »aligncenter » class= » » width= »50% »]

[/box]

Je déteste les spams. Vos coordonnées ne seront jamais partagées. lock-152879_640

3ème solution :

[sociallocker id=1942]Vous pouvez utiliser le site internet suivant : Annabet qui permet de calcul également des paris semi-remboursés, 3/4 remboursé, etc…[/sociallocker]

6 – Adapter sa mise

Il existe deux écoles chez les parieurs :

  • les adeptes de la mise fixe
  • les adeptes de la mise variable

Personnellement je suis de la seconde ! Je préfère adapter ma mise en fonction de mon indice de confiance. Plus je suis sûr de mon pari plus ma mise est importante, moins je le suis moins elle l’est. Comme écrit ici, voici les mises que j’utilise en fonction de mon indice confiance :

Investir Paris Sportifs - investirparissportifs.com - Tableau mise / confiance

La première école préfère garder la même mise quelque soit l’indice de confiance car pour eux sur le long terme les résultats sont plus importants. Personnellement si on prend mon bilan de la saison 2015 /2016, avec mes mises variables le bilan est le suivant :

  • Gain = +7,90u
  • ROI = +11,78%

Avec une mise fixe de 1u par exemple :

  • Gain = 2,41u
  • ROI = 3,09%

Il est clair que pour moi il est beaucoup plus rentable de rester en mise variable !

Pour autant, qu’on soit de la première ou de la seconde école, il est important de ne jamais dépasser un certain seuil par mise. En général on conseil de ne jamais dépasser 5% du capital par mise. Personnellement je vous recommande :

  • Pas plus de 3% du capital par mise
  • Maximum 5% du capital par jour

Ceci dans un but tout simple et très important, éviter le tilt !!

7 – Pour aller plus loin

Je vous recommande cette formation qui vous permettra notamment :

  • de comprendre l’asian handicap
  • d’obtenir une technique pour obtenir un ROI entre 5 et 10% pour le football.
Accéder à la formation

 

Et vous comment sécurisez vous vos pronostics ??


Leave a Reply

Your email address will not be published.

CommentLuv badge