Définition d’un bookmaker ?

Par définition, dans le dictionnaire Larousse, un bookmaker est une :

Personne qui prend les paris sur les courses de chevaux.

De nos jours, suite à la démocratisation de ce « jeu » enfin plutôt, comme je le précise avec ma règle n°1, cet investissement, la définition a évolué :

un bookmaker est une entité dont l’activité est de proposer des paris, principalement sportifs

En France, ils sont contrôlés et agréés par l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne). Vous ne pouvez parier, en France, que sur des bookmaker.fr (agréés). Les bookmaker.com (non agréés) ne sont officiellement accessibles qu’à l’étranger. Je reviendrai dans un prochain article sur cette organisme que l’on diabolise le plus souvent. La liste des bookmakers agréés se trouve ici, dont les principaux sont :

Betclic : Paris sportifs, hippiques et Poker
– Unibet : Paris sportifs, hippiques et Poker
– PMU : Paris sportifs, hippiques et Poker
– Winamax : Paris sportifs, hippiques et Poker
– Zebet: Paris sportifs et hippiques
Bwin : Paris sportifs et Poker

Comment fonctionne un bookmaker ?

Le bookmaker fixe les différentes cotes des différents marchés à l’aide d’outils informatiques et de l’analyse humaine.

Pour ce faire, les analystes saisissent dans leurs outils informatiques les résultats de la veille, de la nuit ou de la journée, les cartons, le moment des buts, le  buteur, le temps de jeu, le nombre de jeu, set, … Grâce à toutes ces données, cet outil est capable suivant des calculs de probabilité de sortir les cotes pour chaque événement.

Puis en fonction des informations qu’obtient l’analyste par les journaux, par les différents médias, et bien évidemment par sa connaissance du marché, il ajuste les cotes de quelques points.

Les cotes essayent de refléter au maximum la réalité et l’opinion générale. Pour cela elles sont ajustées au fur et à mesure que les parieurs investissent.

Ce travail est également très important en live, où ils doivent en permanence guetter les différents événements des matchs pour proposer les bons paris et les bonnes cotes au bon moment.

Mais comment les bookmakers gagnent t’ils de l’argent ?

Contrairement aux idées reçues, et à tous ce que l’on peut voir sur la toile, lorsque vous perdez un pari, vous ne perdez pas contre le bookmaker mais vous perdez contre votre adversaire du jour, c’est à dire la personne qui a fait le pari contraire au votre !

En réalité, un bookmaker gagne de l’argent dès que vous pariez, quelque soit le résultat de votre pronostic.  En effet il prend une commission sur chacun de vos bet lui permettant de régler les taxe et de faire vivre son entreprise.

Mais vous allez me dire, des commissions ? Mais comment ? car lorsque je pari 100€ sur une cote à 1,78 je reçois bien 178€, soit la totalité de la somme attendue. Effectivement, vous avez raison, mais les commissions sont prélevées en amont et variables selon le bookmaker, les marchés et le type de pari.

Il est possible de les calculer. Prenons un exemple avec le match du mardi 27 avril 2015 entre le PSG et Metz

investir paris sportifs
source : http://www.comparateur-de-cotes.fr

Calculons la commission de Betclic :

Pour cela, il est nécessaire de calculer le pourcentage de chaque événement. Pour bien comprendre les types de cote et le calcul du pourcentage de probabilité vous pouvez vous référer à l’article Comprendre les cotes des bookmakers. (Article à venir rapidement).

Si nous convertissons la victoire du PSG coté à 1,16 en pourcentage on a 1/1.16 = 86,2% de réussite, pour le nul 13,3% et pour la défaite 6,67%.
En additionnant le tout on a : 86,2 + 13,3 + 6,67 = 106,17%.

La commission de Betclic est donc ici égale à 106,17 – 100 = 6,17%.

Sans commission le pourcentage ne pourrait pas dépasser 100%. S’il est inférieur à 100% on est dans le cas d’un surebet. La logique voudrait que l’ensemble des cotes soit égale à 100% on dirait alors qu’on est dans un marché complet.

Calculons les commissions des autres bookmaker.fr:

Tableau commission bookmaker.fr match PSG / Metz du 27/04/2015
Tableau commissions bookmakers.fr match PSG / Metz du 27/04/2015

Néanmoins si nous allons plus loin, prenons sur le même match les cotes des 2 équipes marquent ou non et calculons les commissions :

Tableau commissions bookmakers les 2 équipes marquent sur le match PSG / Metz du 27/04/2015
Tableau commissions bookmakers.fr les 2 équipes marquent sur le match PSG / Metz du 27/04/2015

On observe donc que suivant le type  de paris les commissions évoluent. En effet, plus il y a de pari moins les commissions sont importantes, moins il y en a, plus elles le sont afin que les bookmakers puissent retirer un minimum de bénéfice en proposant un maximum de choix.

Au fur et à mesure des prises de pari, les cotes sont ajustées, dans un premier temps pour aligner le marché sur l’opinion générale mais également pour orienter les parieurs sur un pari spécifique afin d’équilibrer et ajuster les commissions.

Si ces cotes ne sont pas gérées correctement, le bookmaker risque de perdre de l’argent, et comme tout le monde le sait lorsqu’une entreprise perd de l’argent, elle ferme. Si elle ferme, nous risquons à terme de perdre une des stratégies de diversification de nos investissements.

 

En attendant un prochain article je vous laisse me dire, en commentaires, sur quel(s) bookmaker(s) vous pariez et votre point de vue sur les commissions.


Leave a Reply

Your email address will not be published.

CommentLuv badge